• +216 22 542 302
  • octobre

    10

    2018
  • 12057
  • 0
Carnet de voyage: 7 jours à Istanbul

Carnet de voyage: 7 jours à Istanbul

Me voici de retour de mes vacances en Turquie… Un peu triste bien sûr que cela soit fini. Mais bon, il faut retrouver la routine quotidienne non ? J’ai passé 7 jours magnifiques à Istanbul, j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette ville cosmopolite et pleine de vie!!

Istanbul est une merveilleuse grande ville à visiter pour sa culture, sa gastronomie variée, sa belle architecture et pour son peuple chaleureux.

Avant de commencer le récit j’aimerai bien clarifier quelques points. Concernant ce voyage, il y a eu un peu de négatif et beaucoup de positif. Non seulement ça a été mon premier voyage en dehors du territoire mais aussi je suis parti seul. Je n’ai pas opté pour un voyage organisé. Au contraire, j’ai tout planifié avant de partir : achat du billet, réservation de l’hôtel, marquage des places incontournables à visiter, élaboration des itinéraires…
Le voyage organisé ne me correspond pas du tout. Tout est chronométré, on passe son temps à attendre des gens, on visite trop rapidement et pas forcément aux bonnes heures et on se rend dans tous les attrapes-touristes.  C’est contrairement à ce que je cherche. Je veux prendre mon temps dans chaque endroit, manger dans des petits restaurants bien locaux, sortir dans des lieux moins touristiques et pouvoir visiter tôt le matin et tard le soir pour éviter les touristes et profiter des belles lumières.
En plus, voyager seul est une expérience inoubliable. Une liberté de choix. Quel bonheur de pouvoir décider soi-même des endroits où l’on veut se rendre, du mode de transport, de l’itinéraire, des repas, des horaires de lever et de coucher… Il n’y a pas de pression de la part d’une autre personne et il est ainsi plus simple de suivre ses envies et ses goûts. 🙂 Ça permet aussi d’aller au bout de soi-même. On est responsable de l’intégralité de notre voyage : planning, budget, langue, recherche, transports… et ça fait du bien de se débrouiller un peu tout seul ! Malgré les difficultés, les peurs, les insécurités et les doutes on en sort toujours grandi et cette satisfaction de gérer entièrement une situation, en dehors de notre routine quotidienne, vaut définitivement le coup.
Bref, je ne vais pas m’attarder sur ce sujet. J’espère que cet article vous sera utile si vous comptez voyager à Istanbul.
L’arrivée à ISTANBUL
J’ai pris un vol direction Istanbul avec la compagnie Turkish Airlines. J’ai atterri à l’aéroport de « Ataturk » qui se trouve à environ 20 minutes du centre d’Istanbul. Arrivé à l’aéroport, en moins de 30 minutes, passage des douanes et récupération des bagages.


J’ai testé un hôtel deux étoiles qui se nomme « Meddusa Hotel », la chambre est propre et super bien située dans le quartier de Sultanhamet, en plus le propriétaire est très sympa et a pris le temps de m’expliquer et de me conseiller les différents endroits à visiter.
J’ai marqué les monuments et les places visités sur une petite carte pour ceux qui cherchent des lieux hors du commun, dépaysant, à visiter à Istanbul. Vous n’avez qu’à vous rendre sur mon site web et cliquer sur les bulles affichées sur la carte du monde pour dévoiler les noms.

Ville de Sultanhamet
Dans ce quartier se trouve la plupart des sites historiques à visiter tel que la mosquée bleue, la basilique sainte Sophie, le palais Topkapi, citerne basilique…etc.
Il faut consacrer 2 jours à cette partie de la ville afin de pouvoir tout visiter.
Quel plaisir de flâner dans les rues de la ville, d’explorer les environs en jetant un coup d’œil dans une galerie d’art, un café, une librairie, une boutique de souvenirs. C’est un plaisir de se perdre dans ses ruelles, de se laisser aller à l’ambiance stambouliote après de longues journées de marche dans cette merveilleuse ville.
Comme je viens de mentionner au début de l’article, je préfère marcher que de prendre le transport commun. On ne sait jamais sur quoi on va tomber. La beauté de la ville est toujours cachée dans ses ruelles.
Je suis heureux d’avoir pu voir tout ce que je veux. C’est vrai, j’ai parcouru de longues distances (plus que 100 Km à pied) et le résultat, de beaux souvenirs resteront gravés dans la mémoire.











J’avoue qu’avant de partir, j’ai mis pas mal de temps à chercher des infos qui peuvent être utiles pour pouvoir profiter de cette incroyable aventure et rendent mon séjour agréable.

Museum Pass Istanbul
J’ai opté pour la carte Pass Musée Istanbul à 125 TL non seulement pour économiser quelques euros sur l’ensemble des visites mais aussi éviter les files d’attente aux guichets. Faire la queue est une chose non négligeable et le temps est précieux pour les visites.
Ce Pass est valable pendant 5 jours à compter de la première visite et donne le droit à :
– Palais de Topkapi (au prix de: 40 tl) / 25 tl le harem
– La Basilique sainte Sophie (au prix de 60 tl)
– L’église sainte chora (au prix de 45 tl)
– Musée archéologique(au prix de 35tl)
– Musée mosaïque ( au prix de 20 tl )
– Musée des art islamique (au prix de 35 tl)
– Musée de mévlana (au prix de 12 tl)
– Musée de l’histoire /la science /des technologies de l’islam (au prix de 12 tl)
Istanbulkart
Istanbul étant une grande ville, il est obligé de prendre les transports en commun pour la découvrir. Et pour faire des économies sur mes déplacements j’ai acheté la carte Istanbulkart juste en arrivant à l’aéroport d’Atatürk. Il y a des machines qui la délivrent. Il faut avoir des petites coupures (10, 20 TL…). En mettant un billet de 10 TL, la machine délivre une carte (coûtant 6 TL) et qui est créditée de 4 TL. Vous pouvez alors immédiatement remettre des billets de 10, 20 TL … et mettre sur la carte le crédit que vous voulez. Chaque trajet est alors débité de 2,15 TL (au lieu de 4 TL pour un jeton).
C’est vrai je n’ai pas utilisé la carte les premiers jours mais je l’ai gardée avec moi en cas où. Elle est valable pour tous les transports publics à Istanbul presque. Je l’ai utilisée pour prendre le métro, tramway, bus et téléférique. C’est très pratique et cela évite d’acheter des jetons à chaque fois.
Le premier jour j’ai décidé de faire les classiques d’Istanbul: Sainte Sophie, Citerne Basilique, palais de Topkapi.
Palais Topkapi
Palais de Topkapi, qui fut la résidence du sultan ottoman. Ce palais se trouve dans le quartier de Sultanhamet juste à côté de la basilique sainte sophie et la mosquée bleue, un joyau architectural à visiter sans aucune excuse.

L’entrée au parc du palais est gratuite vous pouvez donc y accéder sans visiter le palais, la visite du palais est par contre payante et coûte 40 TL par personne, vous pourrez donc visiter les différentes parties comprises dans ce tarif, si vous souhaitez visiter le harem il faudra rajouter 25 TL.
J’ai passé au moins 3 heures à visiter ce grand domaine chargé d’histoire.
Conseil : Achetez la carte museum pass Istanbul cela vous fera gagner du temps.

Le Palais possède des décors magnifiques…

Du bout du Palais, la vue est superbe. On voit la jonction entre le Bosphore, le canal Haliç et la Mer de Marmara.

Les décors des pièces sont d’une richesse incroyable…Et je ne vous parle pas du Trésor du Sultan, qu’il était impossible de photographier. Si vous aimez les pierres précieuses, vous serez ravis…Je n’en avais jamais vues de cette taille!


Je pourrais continuer un moment à vous montrer des photos de cet endroit que j’ai adoré… Mais cela commence à faire beaucoup alors je m’arrête là!

La basilique sainte Sophie
Impossible de visiter Istanbul sans passer par Sainte Sophie, véritable symbole d’Istanbul. Cette basilique, puis mosquée puis musée (ce n’est plus un lieu de culte) retrace parfaitement la riche histoire d’Istanbul.

Heureusement pour moi que j’ai ma carte Mesum Pass qui m’a évité la foule.

La mosquée bleue

J’ai continué ma visite des incontournables d’Istanbul avec la Mosquée Bleue. Là encore, le bâtiment est magnifique, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, Il nous est demandé de partir à l’heure de la prière, et nous écouterons donc l’appel du Muezzin depuis la cour de la Mosquée.

Et pour finir en beauté, voici la Mosquée Bleue de nuit… Devant, une fontaine change de couleur. Quelle ambiance magique!

Balade nocturne autour de Sainte Sophie et mosquée bleue.



Quartier d’Ortokay
Ce quartier est l’un de mes quartiers coup de cœur à Istanbul, il est situé à environ 30 minutes de Sultanahmet en Transport en commun, pour y aller je vous conseille de télécharger l’application  » Maps.Me » elle vous indique les trams/bus ou métro à prendre avec le nom des arrêtes et horaires, c’est vraiment très pratique lorsqu’on arrive dans une ville qu’on ne connait pas.


Personnellement, j’ai fait tout le trajet à pied (à peu près 5 km) pour aller visiter le fameux palais de « Dolmabahçe » ça m’a permis de flâner dans ce quartier tout en admirant la sublime mosquée qui se trouve au bord de l’eau.
Palais de Dolmabahçe

Un vrai musée de la magnificence du siècle dernier. On voit la grandeur de la civilisation ottomane. Attaturk y a aussi demeuré. Une quantité invraisemblable de salles, de réunion, d’assemblées, de salons privés ou publics, de repos, du harem et des salles de bains, le tout meublé avec un luxe inouï et éclairé de lustres incroyables. La vue sur le Bosphore est très belle. Photos interdites à l’intérieur !

Monument d’une rare beauté, je recommande vivement la visite de Dolmabahce! Ce palais reste pour moi le plus beau monument d’Istanbul!

Mosquée Süleymaniye

La Mosquée Süleymaniye, que j’aperçois à chaque fois que j’arrive à Eminönü. En effet, elle est située en haut d’une colline et domine donc la ville. Cette mosquée est réputée pour sa beauté, et vaut en effet le coup d’être vue. Et oui, il n’y a pas que la Mosquée Bleue à Istanbul!

Remarque: l’entrée dans les Mosquées est gratuite et accessible à tous hors heures de prière.
Pour entrer, il vous faudra avoir épaules et jambes couvertes, ainsi qu’un foulard qui couvrira la tête pour les femmes. Si vous n’en avez pas, il vous en sera prêté un a l’entrée.
Apres avoir déposé vos chaussures dans un sac fourni à l’entrée vous pourrez admirer la beauté des lieux.

Quartier Taksim

Un quartier où se trouve la fameuse avenue Istiklal, le cœur d’Istanbul. Imaginez une artère semi-piétonne, longue d’un peu plus d’un kilomètre, qui relie la place Taksim au quartier de la tour Galata. Véritable poumon de la ville, une grande avenue visitée par des millions de personnes chaque jour, vous y trouverez de nombreux magasins, restaurants, boites de nuits, bars…


Istiklal est une immense scène musicale, un lieu d’expression artistique qui accueille des galeries et des artistes de tous horizons. Du matin au soir, des musiciens et chanteurs partagent leur passion dans des styles qui vont du jazz en passant par la musique traditionnelle et le rock métal. On ne se contente pas de regarder le spectacle à distance respectable, on participe et les artistes savent communier avec le public.
Je me souviendrai du violoniste Syrien qui m’a invité à chanter avec lui la fameuse chanson Sidi Mansour après avoir su que je suis Tunisien. Les touristes nous ont rejoints rapidement Nous avons éclaté tout le monde cette nuit-là.
Les frères Indiens qui ont brillé au coin d’une rue avec leurs chansons, humoristiques à souhait, sachant jouer avec le public…
Il est difficile de quitter l’avenue tant ces petits spectacles spontanés participent à la magie de la vie Istanbuliote.

Heureusement que je n’ai pas laissé la visite de ce quartier à la fin de mon séjour sinon je le regretterai pour toujours car l’avenue Istiklal et ses contrastes est rapidement devenue un lieu incontournable pour chacune de mes journées. Je n’ai pas pu résister à une telle ambiance. Je me suis rendu à cet endroit 4 fois de suites et parfois j’ai fait la montée et la descente de l’avenue deux fois la même nuit. Rien que flâner, se balader sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnu. 🙂
La citerne basilique

La citerne basilique fut construite par les byzantins au VIème siècle. Cette citerne souterraine permettait de stocker plus de 75 000 mètres cubes d’eau. Cette ancienne réserve d’eau est un lieu plein de sérénité et plein d’histoire de mythologie. Elle se situe à deux pas de Sainte-Sophie.



La visite est assez rapide mais ce site figure selon moi dans la liste des lieux à visiter à Istanbul !
Eminonu

Un quartier magnifique. C’est ici que vous mangerez les fameux sandwichs « Balik Ekmek » un sandwich au poisson ultra frais préparé sous vos yeux par des pêcheurs.

J’ai adoré me balader au bord des ponts et observer le va et viens des bateaux ainsi que les pêcheurs présents à longueur de journée, il y a une ambiance particulière dans ce quartier loin des quartiers branchés, on a l’impression de découvrir Istanbul tel de vraies locaux même si il y a beaucoup de monde sur place l’ambiance reste tout de même magique.


Galata Tower

J’ai traversé ensuite le Pont de Galata pour me diriger vers le quartier de Beyoglü. Vous pouvez monter tout en haut de la Tour de Galata pour avoir une vue globale sur
Istanbul, malheureusement je n’ai pas eu le courage de le faire vu la longueur de la file d’attente…
Mais le quartier autours de cette tour est très sympa, vous pouvez trouver de nombreuses boutiques locales, déguster un bon jus de grenade frais pressé sur place tout en arpentant les ruelles.




Musée des arts turc et islamique

Ce musé se trouve en face de la mosquée bleue dans le quartier de sultanhamet, le tarif est de 25TL par personne. Bien évidement c’est inclue dans la carte « Mesum Pass ».
C’est vraiment très intéressant de visiter ce musé pour en apprendre d’avantage sur la culture turque et musulmane.

Bazar aux épices


Aussi appelé Bazar égyptien. On y trouve des épices, bien sûr, mais également des loukoums, pâtisseries, fruits secs, mais aussi des babioles en tout genre…Bon, le danger, c’est que cela donne envie de tout goûter!
Le grand bazar d’Istanbul


Le ventre rempli de loukoums, nous nous dirigeons vers le Grand Bazar, une sorte de ville dans la ville s’étalant sur 200 000 m2 et comprenant plus de 4000 boutiques! j’ai rapidement compris que, malgré le plan, je ne trouvais jamais où j’étais dans cet enchevêtrement de rues… Le Grand Bazar est situé dans un très beau bâtiment: voûtes peintes, mosaïques, fontaines…C’est superbe!
Je vous conseille d’aller vous perdre dans ses ruelles mais pas pour faire de bonnes affaires, car très vite j’ai remarqué que les prix appliqués par les vendeurs sont vraiment excessifs, vous pouvez trouver largement moins cher ailleurs.
Îles des princes

Vous ne pouvez pas aller à Istanbul sans faire le tour des îles des princes. Un archipel situé au Sud-Est d’Istanbul, dans la Mer de Marmara. C’est vraiment très agréable d’admirer les maisons au bord de l’eau qui font rêver.

Je croise rapidement une calèche à cheval, qui me propose un tour de l’île. Il faut savoir que la calèche, avec le vélo, est le moyen de se déplacer sur l’île : les véhicules motorisés ne sont pas autorisés !
Au son des sabots, nous découvrons les belles et grandes maisons de l’île et ses côtes plus ou moins escarpées.

Cimetière Ahmet Tevfik Pacha

Tombeaux blancs. Le cimetière est très beau et bien gardé. Les noms de chaque tombeau sont les noms des dynasties, Sultanat inclus. Le jardin du cimetière est décoré d’arbres. La passerelle est propre. Cela semble très bien dans la rue.



Sea Life Aquarium
Aquarium thématique brillant. C’est l’un des plus grands aquariums en Turquie et en Europe qui mérite d’être visité surtout en famille. Grande collection de poissons. Le cinéma 5D est génial … et ils fournissent une navette gratuite de Taksim et Sultanahmet. Vaut vraiment le détour si vous avez du temps libre. Vous ne regretterez pas d’y être allé.

Le musée militaire : Histoire militaire de la Turquie

Avec un prix symbolique (7.5 Lira), j’ai visité un fabuleux endroit composé de deux étages qui illustre l’histoire de la Turquie, C’est un musée de la guerre encyclopédique avec tous les types d’armures et d’armes. Un vrai délice pour le fan militaire. Ce qui est très spécial, c’est la représentation musicale de l’époque ottomane par un contingent complet de musiciens habillés comme d’anciens guerriers qui se produisent au grand plaisir du public local et étranger. Une expérience vraiment merveilleuse!

Street food
Vous en trouvez partout. N’hésitez pas a goûter. Je me suis régalé surtout avec le jus de grenade.

  • Balık-Ekmek

  • Jus de grenade

  • Lahmacun

  • Kumpir

  • Café turc


  • Dürüm

  • Kokoreç


  • Pizza turque

  • chicken doner

  • Thé turc


Mot final
J’ai passé un excellent séjour à Istanbul, ce fut même mon meilleur voyage jusqu’à présent, un voyage magique et inoubliable dans un pays dont la population est chaleureuse, bienveillante et d’une extrême gentillesse.
J’espère y retourner très prochainement pour découvrir d’autres endroits que j’ai pas eu le temps de visiter.
J’espère que cet article vous donnera envie de visiter cette magnifique ville.

À PROPOS DE MOI

Ghassen Chehaider

Voyageur-Rêveur-Baroudeur

Bienvenue moussaillon, je suis Ghassen. Ingénieur en TIC et modéliste naval. Je suis baroudeur qui partage sa passion du voyage. Je réalise des défis afin de vivre des expériences inoubliables et de faire de jolies rencontres. Embarque avec moi dans mon aventure et découvre sans plus attendre mon projet de tour du monde.

Articles récents
Articles en vedette
© Copyright 2017 - UnSacSurLeDos.tn